Sorties culturelles

Cours d’histoire de l’art

1re année, jeudi 21/01, 19h-20h30
Les Renaissances italiennes : le Quattrocento (1/5)
Période majeure de l’histoire de l’art, la Renaissance se décline au pluriel. Ce premier cours d’une série de 5 commence au XVe siècle à Florence, épicentre de la Renaissance, où la prospérité de la jeune République marchande suscite une floraison artistique sans précédent. Ce sont les innovations nées de cette émulation artistique et intellectuelle qui placent Florence à l’avant-garde de la création pour près d’un siècle.
Les cours suivants aborderont les Flandres et l’apport de la peinture à l’huile, la Haute Renaissance romaine, la Renaissance française. Deux cours sur les techniques artistiques et l’histoire de la perspective complèteront l’approche d’une époque fascinante.

2e année, lundi 18/01, 18h30-20h
Les hôtels particuliers XVe-XIXe
A travers l’étude de l’hôtel particulier, de son apparition au XVe siècle à son âge d’or au XIXe, c’est toute une histoire de l’architecture qui se déploie, mais aussi de l’évolution des mentalités et des modes de vie à la française. De la mise en scène de la façade à la distribution des pièces, des décors intérieurs à l’organisation des jardins, c’est une lecture architecturale, symbolique et sociale qui se décline, fidèle reflet de la société aristocratique.

3e année, mardi 19/01, 18h30-20h
Les arts de l’islam (1/2)
Conçu en 2 parties, le cours sur les arts de l’islam envisage d’abord les grandes réalisations architecturales religieuses (mosquées, minarets, coupoles, madrasas) et civiles (palais, jardins, mausolées), avant d’aborder, dans une 2e partie les arts décoratifs et les objets.

Devant les oeuvres : Symboles / Collection Cacault (reporté)

Les symboles dans la peinture (parcours initiation)

La peinture regorge de symboles : religieux ou profanes, apparents ou cachés, simples ou complexes, les symboles confèrent un sens particulier à l’image, la codifiant, l’opacifiant, contredisant même parfois sa lecture première. Si l’on sait généralement que le lys renvoie à la pureté et à la virginité, la pomme au péché originel, un crâne à la fuite du temps, on connaît moins en revanche la signification symbolique de l’escargot, du chardonneret, de l’ancolie ou du corail. Cette séance de reprise sera donc un parcours codé dans les salles du musée pour débusquer et décrypter les symboles qui émaillent la peinture ancienne.

samedi 19 décembre, 14h-15h30

La collection Cacault (parcours approfondissement)

François et Pierre Cacault sont deux figures essentielles dans l’histoire du musée de Nantes. C’est en effet à partir de leur extraordinaire collection – tableaux, sculptures et gravures – constituée lors de séjours et missions en Italie, que s’est développé le jeune musée en 1810.
Le projet des deux hommes s’inscrit dans une démarche étonnante de pédagogie et de régénérescence du pays clissonnais, ruiné par les guerres de Vendée. En examinant quelques-uns des tableaux de cette vaste collection, c’est un pan de l’histoire du goût du XIXe siècle que l’on étudiera, mais aussi quelques décennies de l’histoire nantaise.

samedi 19 décembre, 11h-12h30

Devant les oeuvres : Voir la sculpture / Le Grand genre

Apprendre à voir la sculpture (initiation)

Comment regarder la sculpture ? Comment est-ce fabriqué ? Comment est-ce que ça tient debout ? Observer une sculpture répond aux mêmes impératifs que l’observation des tableaux : reconnaissance du sujet, examen de la pondération et des lignes, mais aussi de la façon dont la lumière joue sur les formes. De Laboureur à Duane Hanson, l’examen attentif de quelques oeuvres du musée permettra de se familiariser avec les beautés et les techniques de fabrications de la sculpture.

mercredi 20 janvier, 11h-12h30
samedi 23 janvier, 14h-15h30

 
Le Grand genre : lecture d’une évolution (approfondissement)

Théorisée au XVIIe siècle par l’Académie royale de peinture et de sculpture, la hiérarchie des genres place le Grand genre au sommet de la peinture. Peignant des actions humaines qui dépassent l’ordinaire, le Grand genre s’inspire de scènes issues de l’histoire chrétienne ou de l’histoire antique, de la mythologie ou, plus rarement d’évènements d’histoire récente.
Ce genre « noble » a-t-il évolué entre l’époque de sa création et le XIXe siècle ? Comment s’est-il adapté aux bouleversement de la peinture et aux impératifs des avant-gardes ?

mercredi 20 janvier, 14h-15h30
samedi 23 janvier, 11h-12h30

Architectures

L’architecture civile gothique (initiation)

Un grand élan de construction anime Nantes dans la deuxième moitié du XVe siècle : la cathédrale et le château sont agrandis, la porte Saint-Pierre modernisée et renforcée, de somptueux hôtels particuliers aménagés dans la ville intra-muros. L’étude des édifices civils du XVe siècle, bien conservés ou restaurés, passera par deux ensembles : l’hôtel de Bruc (extérieurs) et la Psalette, avec une exceptionnelle visite intérieure.

Date à venir, 14h-16h

Le pan de bois (approfondissement)

Si peu de maisons à pans de bois subsistent à Nantes, les quelques exemplaires encore visibles dans le centre n’en méritent pas moins un examen attentif.
Témoins précieux du parcellaire intra muros des cités médiévales, mais aussi des modes de construction et d’habitation, les maisons à pan de bois ont beaucoup à dire sur l’époque qui les a vues naître – à Nantes, essentiellement le XVe siècle – mais aussi sur les raisons qui les ont fait disparaître.

Date à venir, 10h-12h (prévoir des jumelles)

Devant les oeuvres : Lire un tableau, identifier un style

Lire et déchiffrer un tableau (initiation)

Cette première séance propose de s’exercer à observer, décrire et analyser un tableau. Par une observation attentive et un jeu de questions-réponses, la séance inaugurale vise à l’apprentissage de règles de lecture et à l’acquisition d’un vocabulaire technique de base, réutilisables devant toutes les œuvres.

mercredi 14 oct, 11h-12h30
samedi 17 oct, 14h-15h30

 
Reconnaître une école picturale (approfondissement )

La reprise du cycle s’ouvre par l’étude et l’observation de quelques courants picturaux du XVIe au XXe siècles. Le regard et quelques connaissances seront mobilisés pour détailler les spécificités de l’oeuvre et en déduire ce qui la rattache à un courant stylistique précis.

mercredi 14 oct, 14h-15h30
samedi 17 oct, 11h-12h30

Chartres

mercredi 16 & jeudi 17 septembre

Au centre de la plaine de la Beauce, perchée sur un promontoire rocheux, Chartres offre à l’amateur de patrimoine un site d’exception : l’immense cathédrale bien sûr, entièrement reconstruite entre 1195 et 1230, l’un des joyaux du gothique classique, mais aussi un bâti médiéval de très grand intérêt, mêlant maisons canoniales et pans-de-bois.
Une visite guidée de 2 jours avec Alain Delaval (spécialiste d’architecture) met l’accent sur la cathédrale, dont la restauration vient de s’achever. Architecture, sculpture et vitraux seront décrits et expliqués dans leur contexte de construction, sans négliger pour autant l’église Saint-Pierre-en-Vallée et le musée des Beaux-Arts.

Prix : 230 €
Ce prix comprend : le trajet AR en train, la visite guidée (audiophones inclus), les entrées dans les sites
Il ne comprend pas : l’hôtel, les repas

PROGRAMME
Mercredi 16
7h45 rdv gare nord de Nantes (train 8h02-10h50)
11h15-13h30  Installation à l’hôtel, déambulation dans le centre historique, déjeuner
14h-16h   Visite de la cathédrale avec Alain Delaval (architecture, sculpture, vitraux)
17h15-18h15   Visite de la crypte (guide local)
Jeudi 17
9h-10h30  Visite de la vieille ville
10h-12h     Eglise Saint-Pierre-en-Vallée avec Alain Delaval (architecture intérieure, analyse de la structure, présentation générale des vitraux)
12h-13h30   déjeuner
14h-16h       Visite commentée du musée des Beaux-Arts avec Christine Matabon
18h08-21h20  Train Chartres-Nantes

 

Devant les oeuvres : reprise du cycle

Après trois mois de complet sevrage, le cycle Devant les oeuvres reprend sa déambulation dans les salles du musée.

Parcours initiation : Identifier quelques grands courants picturaux
Figuratif ou abstrait ? Classique ou baroque ? Synthétisme ou symbolisme ? Comment reconnaît-on une période stylistique et quels sont les éléments qui permettent d’identifier un style ? Cette session s’attache à observer quelques grands courants picturaux, du XVIe au XXe siècles. Le regard – et quelques références – sont mobilisés pour détailler les spécificités de l’oeuvre et comprendre, dans son contexte de production, ce qui la rattache à un courant stylistique précis.

Parcours approfondissement : L’érotisme en peinture
Que ce soit celui de l’homme ou celui de la femme, le corps est un sujet omniprésent en peinture. Nu ou habillé, souffrant ou voluptueux, misérable ou glorieux, le corps érotisé suggère des sens très différents selon l’époque et le contexte. L’examen de quelques tableaux permettra d’évaluer plusieurs significations, et de comprendre que la nudité n’a pas toujours eu le même sens.

L’architecture du XIXe siècle (2e partie)

Au tournant du XIXe et du XXe siècle, le rythme s’accélère et les mouvements architecturaux se font plus nombreux, plus variés. Immeubles de rapport et villas cossues voient le jour dans de nouveaux quartiers de Nantes et explorent les styles à la mode. Art Nouveau, art Déco et éclectisme triomphent, mais le revival de styles anciens s’illustrent chez des propriétaires audacieux, épris d’originalité.

Cette dernière séance d’observation de la saison 2019-2020 permettra de découvrir ou de redécouvrir un patrimoine étonnant, méconnu et pourtant bien visible.

L’architecture du XIXe siècle

Au XIXe siècle, l’homogénéité architecturale vole en éclats : la conception d’ensemble du siècle précédent laisse place à des réalisations plus modestes, l’unité à une grande diversité de styles .
La première partie ce cette séance, qui en comportera deux, envisage les années 1800-1852 et la floraison éclectique : néo gothique, néo byzantins ou néo romans, tous les styles du passé ressurgissent, adaptés en une mode historiciste.

Ce siècle riche et dense sera une nouvelle occasion d’observer, de décrire et de comprendre un patrimoine nantais – peut-être pas si familier qu’on ne pense.

1re séance : samedi 27 juin
2e séance : samedi 4 juillet

L’architecture du XVIIIe siècle

A partir des années 1720, le visage de Nantes change du tout au tout. Le développement démographique, l’essor économique et commercial du port obligent la ville à sortir de l’enceinte médiévale qui la corsetait : de nouveaux quartiers voient le jour aux abords de la porte Saint Pierre, on lotit l’île de la Saulzaie – future Feydeau -, de beaux hôtels particuliers sortent de terre, le financier Graslin imagine le quartier qui portera son nom.
Le visage de Nantes est encore largement aujourd’hui celui qu’a façonné cet entreprenant XVIIIe siècle. Cette nouvelle séance d’Architectures propose d’observer et de décrire le bâti pour le comprendre dans son contexte historique et économique, et l’apprécier au quotidien.