Eloge de la sensibilité

Visite guidée au Musée d'arts de Nantes

Après le long règne de Louis XIV et sa mort en 1715, le XVIIIe siècle est marqué par une volonté de rupture avec l’apparat, la représentation et l’étiquette. De profonds changements s’opèrent dans les mentalités : la sensibilité devient le prisme à travers lequel la société française s’examine et se représente.
De nouveaux sujets apparaissent dans la peinture, tels l’enfance, l’amour maternel ou paternel, tandis que la nature, dont le goût domine le siècle, se décline en une multiplicité de genres. Le portrait délaisse la mise en scène du modèle et la représentation de son statut social au profit de la recherche de l’expression de soi.

En 65 tableaux et 7 sections, Éloge de la sensibilité suit l’évolution de la peinture française sur un siècle sous l’angle de la naissance de ce concept nouveau de sensibilité

1873-001-787 Labille Guiard - cliché Bernard Galéron (7) - Copie

© Cliché Bernard Galéron

Adélaïde Labille-Guiard, Portrait de femme, vers 1787, musée des beaux-arts de Quimper

Détail des sorties proposées

Date(s) Tarif Inscription
mercredi 6 mars 2019 - samedi 27 avril 2019 merc 6 mars 15h-16h30: 12€ sam 23 mars 11h-12h30: 12€ sam 27 avril 15h-16h30: 12€